samedi, octobre 13, 2007

Un jeudi soir en californie (2)

Vous pensez que la soirée s'est terminée après le meursault sublime de Patrick Javillier ? Il ne s'agissait pas de "tout sauf rouge" jeudi soir. On aime bien comparer les personalités de ces deux couleurs.

On se causait et j'ai vu apparaître soudain un verre de rouge devant moi. Je le sens. Je souris. Le vent se lève. Pas de coup de foudre chez moi mais plutôt une sensation de vent qui me transporte ailleurs dans le zone. Je m'enferme dans mon petit monde, laissant partir mon esprit dans le vin, et ses saveurs - la réglisse, la vanille et des baies - et sa densité. Un bon pinot noir.

Je me réveille en entendant mon nom.

- Qui a apporté celui-ci ? ai-je demandé.

Modestement, [S] a fait un signe de la main.

- It's killer. Je t'aime ! Qu'est-ce que c'est ?

- Mommessin 1997 Clos de Tart. Il nous étonne tout le temps, [S]. Il l'avait acheté il y a presque dix ans. Je crois qu'il a passé sa jeunesse en achetant de grands crus. Si j'avais eu la moindre vision de mes futurs dîners, j'aurais fait pareil.

Le sommelier arrive et on lui donne à boire. Tout le monde a de bonne humeur. On allait se regaler.

4 commentaires:

denis_m a dit…

Magnifique !

marsha a dit…

denis_m> C'est exactement ce dont j'avais besoin cette nuit-là.

Benoit FAPM a dit…

connais pas. Faut que j'essaie celui-là

marsha a dit…

benoît fapm> Le Clos de Tart est un grand vin. Si tu trouves un 1997, tu seras bien tombé.