lundi, janvier 21, 2008

UGCB à Los Angeles

Vendredi après-midi, j'ai appris quelque chose.

Quand la délégation de l'Union des Grands Crus de Bordeaux arrive en Amérique du Nord, se rassemble dans une salle de réception d'un bel hôtel, avec une centaine de vins placés sur des longues tables drapés de blanc, elle peut charmer nos yeux et nos papilles - comme personne d'autre.

Une sélection de vins hallucinante pour une néophyte qui n'a jamais goûté plus de 15 vins pendant une dégustation. Comment m'y prendre pour rester capable de conduire car même si je crache tout, il y a un risque fort que 100 vins provoqueraient une distillation chez moi.

Je tire à la manche du caviste pour lui demander le secret.

- Toi, tu ne goûtes que je te conseille, m'a-t-il dit.

Assez facile, je croyais. Il aurait été assez facile s'il n'y avait pas une soixantaine de vins qu'il m'a absolument fallu selon lui. Malgré ma peur initiale, je me suis débrouillée.

Les vins et les vignerons étaient organisés par appellation. Ils nous avaient donné un petit carnet contenant une liste des vins présents et une page sur chacun pour faire des notes, un verre Riedel et un badge. J'ai rapidement appris que faire des notes serait compliqué parce on restait debout le verre à la main. Mon caviste m'a dit que le but était de savoir si les vins sont bons ou mauvais afin qu'il fasse des réglages à sa commande.

Au commencement, la salle était calme, les professionnels goûtaient poliment, ne parlaient pas trop aux vignerons. Peut-être ils avaient peur de montrer leur enthousiasme car il y a une corrélation directe entre l'enthousiasme et le prix. Pas moi, j'ai donné le coup de pouce à quelques bordelais car, ils l'ont mérité. Mais, les "pros" ne sont pas demeurés blasés pendant longtemps. Après une demi-heure une belle énergie dégageait et tout le monde est devenu souriant.

Sauf un mec qui m'a approché demandant "Qui es-tu ?" avec un accent australien. Vous êtes sur le point de savoir comment émasculer un australien.

- Tu aimes ces vins? m'a-t-il demandé, un peu agressif.
- Bien sûr.
- Tu aimes d'autres vins?
- Oui, j'aime les bourgognes, les vins de la Loire, les rhônes, etc.
- Mais ces vins sont tous français, m'a-t-il dit d'un ton accusant.
- Ben, oui. Mais j'aime aussi quelques vins espagnols et italiens. Mais j'ai une forte préférence pour les vins français.
Et il est devenu un peu vexé.
- Je te parie que je peux te donner un vin australien mieux que n'importe quel vin dans cette salle.
Là, j'ai beau essayé de m'empêcher de rire mais je ne pouvais pas. Donc, j'ai ri. Et j'ai ri encore.
- Je pourrais, a-t-il répeté.
- Te rends-tu compte qui est dans cette salle? ai-je répondu.
Mais il a insisté et je cherchais une phrase pour me débarrasser de ce maniac égocentrique. Il a fallu être aussi arrogante que lui.

- Il n'y a pas un seul bon vin au dessous de l'équator. Pas au Chili. Pas en Argentine. Pas en Afrique du Sud. Et surtout pas en Australie.

Échec et mat. Le roi est mort.

Le 2005 est un millésime exceptionnel. C'était vraiment un plaisir de rencontrer les hommes et les femmes qui font les grands crus. J'ai eu l'occasion de parler un peu aux certains vignerons et je les ai trouvé bien charmants. Très classe.

Quelques vins que j'ai goûté et aimé:

Domaine de Chevalier (Graves) - le blanc est mythique (mon coup de coeur)
Château la Conseillante (Pomerol)
Château Canon (Saint Émilion)
Château Angelus (Saint Émilion) - on n'a pas craché celui-là
Château Canon-La-Gaffelière (Saint Émilion)
Château Pichon-Longueville (Pauillac)
Château Pontet-Canet (Pauillac)
Château Ferrière (Margaux)
Château d'Angludet (Margaux)
Château Langoa Barton (Saint-Julien)
Château Beychevelle (Saint-Julien)



11 commentaires:

Baraou a dit…

Le blanc du Domaine de Chevalier, comme en 2004 et en 2006, est au niveau des plus grands vins.

CManu a dit…

A lire la liste des vins que tu nous proposes j'en ai les papilles qui frétillent, en même temps je suis très jaloux, toi l'américaine tu as découvert en une journée, plus de cru de Bordeaux que je en pourrais en goûter dans ma vie...

PS: As tu pu rentrer en voiture, après de telles dégustations.

marsha a dit…

baraou> C'est la première fois que je l'ai goûté et j'en garderai le souvenir.

cmanu>Moi, la canadienne (il faut préciser !)...je suis très reconnaissante de cette occasion. Mais toi aussi, tu peux le faire à Bordeaux! L'UGCB organise le Week-end des Grands Amateurs le 17 et le 18 mai. Visite leur site web pour les détails.

p.s. pas de problème en voiture. J'ai perfectionné l'art du crachat. C'est assez triste d'être obligé de cracher de tels vins.

denis_m a dit…

Après-midi à L.A. Whaou ça sonne bien !

Benoît FAPM a dit…

Belle après-midi en vérité... Que tu racontes délicieusement bien en plus.
Enfin, je doute que ton ami australien soit de mon avis. Tu lui as mis un "vent", comme diraient mes gosses ;-)

dubuc a dit…

Pichon Longueville, Beychevelle, Canon La gaffelière... Pas mal...
;-)
Tu es injuste avec l'hémisphère sud... Il y a des Malbec argentins qui sont très décents!!!

marsha a dit…

denis_m> On était à Santa Monica - encore mieux que L.A. :)

benoît fapm> Un bel après-midi d'hiver en californie goûtant des grands crus de bordeaux. On ne peut mieux faire.

dubuc> J'imagine qu'il y a des malbecs argentins décents...mais je n'en ai pas encore goûté un. Si tu as des recommendations, dis-moi. Je sais que j'ai exageré mais le type me harcelait et j'avais envie de me priver de sa présence ;)

armel a dit…

Pourquoi tant d'agressivité envers les vins australiens ?
C'est un peu hard, comme réaction ? Peut-être même sectaire, non ?

marsha a dit…

armel> Ma réaction a été faite exprès pour me débarasser de quelqu'un qui me dérangeait. Parfois, il faut combattre le feu avec le feu. Suis-je sectaire ? Je sais ce que j'aime et ce que je n'aime pas. Je suis ouverte à découvrir un bon vin australien mais certainement pas en compagnie d'un tel homme :)

Kathryne Martinet a dit…

Ahh que de souvenirs ce Domaine de Chevalier blanc !
Angélus, no comment : gouté une fois, pas recraché ;)
Beychevelle : mon coup de cœur dans les Saint-Julien "abordables" (car il en existe des beaucoup plus onéreux...)
Merci pour cette belle balade au cœur d'une dégustation !

DavidP a dit…

Bonjour Marsha,
je suis David, de France.
Je souhaite t'envoyer un mail mais ne trouve pas le moyen de le faire via ce site.
Peux tu, svp, me contacter à l'adresse suivante:
percherondavid@yahoo.fr
Merci,
David.