samedi, février 09, 2008

Girl Wonder

Après seulement deux verres de champagne, elle devient très agile ! Et vous ? Comment les bulles vous aident ?

Il était une fois, elles m'ont aidée.

Un dimanche après-midi en mai 2004, j'étais dans une brasserie à Paris en compagnie de deux copains français qui aimaient prolonger le brunch jusqu'au soir en buvant et en fumant des cigarettes comme ils ne seront plus là le lendemain. Malgré cette toxicomanie dominicale, ils étaient suffisament lucides de mener une conversation avec moi et avec d'autres clients habituels à quelques mètres de notre table.

Un couple américain s'est installé à côté de nous, lui - avocat, elle - ancienne belle-du-sud, un duo soixantenaire qui s'attachaient vite à mes amis autour des verres d'un spiritueux blanc. Il faut préciser que je ne buvais pas à ce moment là.

C'était la folie. On a bien rigolé ensemble. Cette journée reste un bon souvenir de Paris. On a beaucoup parlé de la ville et j'ai rempli un sondage que Delanoë avait envoyé aux domiciles parisiens. En tant qu'urbaniste, je me sentais plus compétente pour répondre aux questions de l'avenir de la ville que mon copain banquier.

L'américaine m'a demandé s'il y avait quelque chose que je n'avais pas encore fait à Paris et que j'aimerais faire.

- Conduire une voiture. Je n'ai jamais conduit ici.

- Parfait ! mon copain a crié jusqu'au continent bordier, car on va voir des amis dans le 16ème et j'ai trop bu pour conduire !

L'idée de conduire m'a tentée d'un côté mais j'avais un peu peur. Ce n'est pas logique puisque je conduisais depuis 20 ans mais on entend parler des chauffards parisiens, le manque de respect pour les voies, et cetera.

Il m'a fallu une forte dose de courage car je n'ai qu'un image dans la tête - la Place de l'Étoile - la capitale de la mort.

J'ai commandé une coupe de champagne que j'ai rapidement bu.

- Ok. Roulons coule.

Mon navigateur arrosé m'a donné les clés. Juste pour me déranger encore plus, il a mis la musique à tue tête et il a chanté. Bach. La passion selon Saint Mathieu. Je vous jure. En allemand. Sauf il ne parle pas allemand et c'est assez agaçant quand je conduis pour la première fois et la Place de la Concorde s'approche.

Je n'avais pas pensé à cette place qui est décidemment bien conçu pour la circulation dangereuse. Ayant une voiture grosse on a avancé sans problème.

Étant donné l'état de mon co-pilote, j'étais moins sûre de trouver le bon rayon à la Place de l'Étoile mais il l'a trouvé et le champagne a commencé d'avoir un bon effet.

- Ouiais ! Tu l'as fait ! Qu'est-ce que tu conduis bien !! a-t-il interrompu son choeur.

Une coupe de champagne devrait accompagner tous les rites de passage.

(photo: [OM] flickr)

9 commentaires:

Hub a dit…

Bravo. Vous avez trouvé le secret de la réussite : se glisser dans le flux et s'y laisser porter.

marsha a dit…

hub> Ça marche sur les routes parisiennes de toute façon :)

AK47 a dit…

Salut Marsha,

Si tu as conduis sur le rond point des champs, tu es capable de conduire dans le monde entier.

Roules, Marsha, Roules.

A.

marsha a dit…

ak47> Le prochain challenge sera de le traverser à pied :)

AK47 a dit…

Salut Marsha,

Ha ... euh...

Déconseillé a 10h du mat... a 5h... a faire avec des baskets et non en talon (si le fais avec talon et preuve a l'appui, je t'offre le mc do bon peut être un plus raffine que ça :D).

Run, Fore... Martha, run!

A.

magwann a dit…

Je veux l'alouette !!!!!Tout de suite ici!! :-))

marsha a dit…

magwann> J'arrive ! :)

Anonyme a dit…

Bonsoir, Marsha

Vos commentaires sont toujours aussi hilarant, pour le rond point des champs, j'avais pris l'habitude de fermer les yeux et cela marchait, évidemment, à déconseiller... A pied, je n'essayerai pas en fermant les yeux

Dompascual

marsha a dit…

dompascual> Haussmann a bien organisé la ville de Paris...presque :)