dimanche, octobre 15, 2006

Sparkling Shiraz

Pourquoi, quand il y a une réserve inépuisable de bon vin, a-t-on acheté un shiraz pétillant ? Les événements qui nous ont mené à cette décision complètement irrationnelle (les mécanismes de l'esprit des femmes):

On avait voulu faire quelque chose intéressante samedi après-midi. Mais, je n'ai pas fait de la recherche pour trouver une exposition où un endroit inconnu à voir. En plus, on n'était pas très motivé de faire un long trajet sur l'auto-route. Donc, j'ai proposé d'aller faire les magasins.

- C'est ton idée d'un programme culturel ?, Christelle m'a répondue. (Oui, on ne sait jamais. On aurait pu voir des acrobats chinois au centre commercial, par exemple).

Ensuite, j'ai parlé au téléphone à ma mère du manque de la culture dans le coin. Elle a toujours des idées à propos des activités du week-end.

- Vous pouvez aller faire du Botox. Qu'est-ce qu'elle est drôle ma mère. C'est rassurant d'avoir une mère qui m'aime comme je suis.

Après une heure du shopping où on n'a rien trouvé, une autre copine m'a appelé voulant sortir plus tard. On a décidé de faire un apéro chez moi.

Christelle a trouvé ce vin au marché et se sentant un peu dangereuse, et toujours manquant d'une expérience culturelle, le vin australien allait être le remplacement. What the hell. Attendant peu de ce vin, j'en ai aussi acheté deux autres.

En ouvrant la bouteille et en le sentant, je n'avais pas trop envie du goûter même si la couleur était très belle, le raisin shiraz ne me semblait pas fait pour être effervesent. Trop lourd. Je l'ai goûté parce que je ne voulais pas le donner à mes amis s'il n'était pas bon.

Bien qu'il s'agisse d'un raisin plutôt rude, ils ont réussi de le rendre pétillant. Mais, quelque chose n'allait pas parce que j'associe l'effervesence avec la légèreté. Celui-ci n'a aucune légèreté et j'ai imaginé que j'allais passer tout le lendemain sur le canapé écoutant Harry Nilsson et mourant douloureusement en solitude.

Je ne voulais pas que ce vin m'accompagne à l'au-delà.

4 commentaires:

Christelle Cuenca a dit…

Je me doutais que ce vin intriguant obtiendrait une mention de la Winebabe! En fait, je cherchais du cremant de bourgogne quand je suis tombee sur ce drole de vin et je me suis dit que parfois tu as besoin de materiel pour alimenter tes colonnes!

marsha a dit…

christelle> merci pour ton service. qu'est-ce que c'est que cette histoire du cremant de bourgogne ? tu sais exactement où le trouver :-).

Coach Fu a dit…

marsha> tu vas finir par te rendre malade avec tous ces mélanges.

marsha a dit…

coach> peut-être. heureusement, je ne l'ai pas bu...juste un petit peu pour confirmer mes doutes.